Auteur Sujet: Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef  (Lu 35362 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne pantographe

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 149
  • Département: 91
Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« le: 14 septembre 2016 à 11:49:13 »
Bonjour à tous,
J'avais entrepris il y a bien longtemps la transformation d'une ancienne  CC 6551 Maurienne Jouef datant des années '70.

Il reste encore beaucoup de travail :
- Pose des plaques latérales à rivets (déjà fabriquées),
- Fabrication et pose des bouchons de sablières selon la méthode décrite sur un autre forum,
- Remplacement du premier essai de reproduction des vérins de pantographes, par ceux également décrits sur un autre forum,
- Fabrication et pose de tubulures sous le châssis,
- Fabrication et pose des conduites de sorties de sablières,
- Pose des accessoires de toiture (trompes qui sont déjà fabriquées, pantographes, ligne de toiture etc...),
- Fabrication et pose des accessoires des traverses de tamponnement, (conduites, câblots),
- Fabrication et pose des essuie-glaces et du système de lave vitres,
- Pose de vitres,
- Pose des gouttières au dessus des portes de cabines (déjà fabriquées),
- Pose des rambardes de nez (déjà fabriquées),
- Pose de macarons SNCF et des cerclages de fanaux (pièces de photogravures déjà achetées),
- Pose du N° 6551 sur les faces frontales,
- Pose des mains montoires d'accès aux cabines,
- Attelage réel factice,
- Remontage d'une motorisation (encore non déterminé pour le moment, motorisation d'origine, ou une autre...),
- Mise en place d'un système d'allumage des fanaux,
- Et si je n'ai rien oublié : mastic, ponçage, apprêt (reponçage et re-mastiquage éventuels), et peinture et transferts / décalques !!

Je suis très lent, cela fait déjà plusieurs mois que je travaille sur ce projet à temps perdu, pour cause de métier très prenant et de travaux dans ma maison, donc n'attendez pas de nouvelles rapidement, sauf si...  :D !
Voici où j'en suis aujourd'hui (à comparer avec le modèle d'origine dont on trouve de très nombreuses photos sur Internet) :


« Modifié: 14 septembre 2016 à 11:53:27 par pantographe »

Hors ligne caboose30

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 648
  • Département: 30
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #1 le: 14 septembre 2016 à 17:56:38 »
 :D travail de longue haleine qui va payer, c'est sur ! Très bien continuez ! :AA :AA
C'est se trompant que l'on apprend.

Hors ligne pantographe

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 149
  • Département: 91
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #2 le: 14 septembre 2016 à 19:30:58 »
Merci, j'ai bien l'intention de continuer !!

Hors ligne papillon-04

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 61
  • Département: 04
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #3 le: 28 septembre 2016 à 07:47:33 »
aucune utilitée :AA ,une jouef hj maurienne de 90/150 euro d'occas  ou pour pieces comme base là....... :D
enfin personne ne  dit rien mais bien des personnes le pense ...............
chacun fait ce qu'il veut et comme il l'entend ...j'entend bien... :)
on allaient au bord de la mer ......avec mon frere ,mon pere ,ma mere ,on regardaient les autres gens comment ils depensaient leurs argents .........
ça c'est de la musique!!!!!!!!!!!!!!!

Hors ligne pantographe

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 149
  • Département: 91
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #4 le: 28 septembre 2016 à 09:31:37 »
Eh bien mon cher Papillon-04, ceci est ton point de vue et il n'engage que toi.
Si j'ai envie de faire cette transformation, je le fais.
Et si j'ai envie de me creuser les méninges pour y parvenir, je me creuserai les méninges pour y parvenir.
Et qui plus est, j'ai bien l'intention, non seulement d'aboutir au résultat que j'entends obtenir, mais de réitérer l'expérience ensuite avec une seconde CC 6500  ::).
Comme tu le dis si justement, je te cite : " chacun fait ce qu'il veut et comme il l'entend ...j'entend bien..."
Transformer ou superdétailler un modèle plus récent, et déjà abouti, fut-il d'occasion, ne m'intéresse pas.

Hors ligne caboose30

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 648
  • Département: 30
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #5 le: 28 septembre 2016 à 09:58:43 »
A chacun son opinion, moi j'approuve cette transformation. Je suis en train de transformer une 140 c Jouef, avec la satisfaction d'avoir un modèle unique, fait par moi. C'est le simple plaisir de travailler de ses mains, de faire quelque chose que l'on connaitra par coeur, et qui roulera. J'ai fabriqué pas mal de petits autorails (x5500, 5600, 5800 , DeDion, en placticarte, fait la motorisation, enfin tout et qui fonctionnent. Certes ils sont moins beaux que des R37, mais ce sont les miens et sortis avant  les industriels. Je vous encourage à persévérer, c'est toujours beaucoup de plaisir à faire une choses d'unique bien à soi. Bravo;
C'est se trompant que l'on apprend.

Hors ligne pantographe

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 149
  • Département: 91
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #6 le: 28 septembre 2016 à 10:49:53 »
Merci Caboose30, et félicitations pour tes réalisations.
Tu devrais publier un post sur ces sujets, qui peuvent, je pense, intéresser ceux qui sont bidouilleurs.
Effectivement, c'est un réel plaisir de faire un modèle unique, de ses propres mains, et je ne saurais trop que t'encourager à continuer si cela te plait.
Cordialement,

Hors ligne pantographe

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 149
  • Département: 91
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #7 le: 03 octobre 2016 à 11:45:17 »
Bonjour à tous,

Fabrication et pose d’un attelage à boucle avec boîtier NEM sur le bogie moteur d’origine.
Le boîtier NEM à la norme (et aux cotes) NEM-362 est de fabrication personnelle, en métal plié, soudé sur une cosse électrique plate retaillée et mise à la forme adéquate.
Le tout est vissé non serré sur le timon d’attelage, de façon à ce que l’ensemble attelage puisse se mouvoir librement, sans être totalement solidaire du timon, mais avec un jeu minimum en hauteur.
Le timon d’origine a été également retaillé en largeur et en longueur, de façon à ce que l’ensemble ne soit pas bloqué par les sablières d’extrémités en rotation (ces sablières n’existant pas sur les modèles Jouef Champagnole, ou HJ actuels).
Sur cette photo, les 4 sablières autour du bogie sont présentes, et taillées à l’intérieur pour permettre la rotation libre du bogie.

Hors ligne caboose30

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 648
  • Département: 30
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #8 le: 03 octobre 2016 à 13:38:32 »
Bjr, sur ce type de boggie moteur, ainsi que sur l'autre, j'ai fais en sorte que l'essieu médian touche la voie et participe à la prise de courant, ça a meilleure allure ;D ! Je vais faire un descriptif des opérations à faire, c'est facile, un peu de patience, mais tu en as ! A+ :D
C'est se trompant que l'on apprend.

Hors ligne pantographe

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 149
  • Département: 91
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #9 le: 03 octobre 2016 à 14:52:11 »
Bonjour Caboose30,
Merci pour ta réponse.
Effectivement, cela m'intéresse de savoir comment tu as fait, d'autant plus que le fait que cet essieu soit plus haut et que ses roues, qui sont plus petites, ne touchent pas les rails, rend le bogie inesthétique (enfin, quand on a le nez dessus, parce qu'avec le nouveau flanc de bogie, ça masque un peu. En même temps, ça met aussi le défaut en évidence !).
Le but de Jouef, à l'époque, était de permettre à la loco de pouvoir négocier des courbes de petits rayons.
Si tu as une bidouille pour remplacer (ou replacer) cet essieu, et en monter un dont, éventuellement, les roues soient au même diamètre que les autres, tout en permettant au système d'engrenages de fonctionner correctement, et de négocier les courbes de voies, je suis preneur.
D'ailleurs, je me suis aperçu d'un truc sur ce bogie : le diamètre des roues de la loco réelle est de 1140 mm, soit 13,1 mm à l'échelle HO, en divisant donc 1140 par 87.
Sur les derniers modèles Jouef Champagnole ou HJ actuels, cette cote est respectée.
Mais sur la CC 6551, les roues les plus grandes des bogies ont un diamètre de 12 mm, donc, globalement, elles sont trop petites.
Je me suis aperçu de ça en essayant de positionner à peu près correctement les nouveaux flancs de bogies, de telle sorte que les supports des éjecteurs de sablières ne soient pas trop près des rails. Mais vu la mauvaise taille des roues à l'échelle, j'ai plutôt abouti à un compromis qui, à la fois, fasse que ces éjecteurs ne soient pas trop bas au risque d'accrocher les appareils de voie, et en même temps, que les flancs ne soient pas trop hauts au risque d'empêcher la libre rotation du bogie dans les courbes (notamment avec les marchepieds qui se retrouvent très près du bas de caisse, sachant, en plus, que le fait d'avoir rajouté les supports d'appui des amortisseurs anti-lacets limite cette rotation).
Ce qui est encore plus curieux, c'est que j'ai une CC 6505 de la même génération (destinée, elle aussi, à être transformée dans le futur), et dont les plus grandes roues ont un diamètre de  12,4 mm.
On se demande bien pourquoi, sauf à imaginer que Jouef ait eu l'intention, à l'époque, de tenter de se rapprocher le plus possible de la vraie cote, bien qu'on en soit encore loin, tout en utilisant la même technologie de motricité, et sans que ça sur-élève trop la loco pour que les tampons et l'attelage restent à la bonne hauteur.
D'ailleurs, l'attelage (timon + crochet) est moulé avec le bogie, et le crochet n'est donc pas une pièce rapportée métallique fixé par une vis, comme à l'origine, sur le bogie de la CC 6551, et sur cette même CC 6505, les roues sont brunies.
Bref ceci est un long débat qui ressemble plutôt à un puits sans font.
J'aviserai le moment venu.
En attendant, je veux bien voir comment tu as fait !!
Merci à toi par avance.
« Modifié: 03 octobre 2016 à 15:20:56 par pantographe »

Hors ligne caboose30

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 648
  • Département: 30
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #10 le: 04 octobre 2016 à 13:56:56 »
Bjr, voilà des clichés des bogies modifiés, a votre dispo.
C'est se trompant que l'on apprend.

Hors ligne caboose30

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 648
  • Département: 30
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #11 le: 04 octobre 2016 à 13:59:59 »
Il manquait celui-là. Pour les N° de loco revue je ne suis pas sur de les avir chez moi, il doit y en avoir au club. Je regarde Amitiés.
C'est se trompant que l'on apprend.

Hors ligne pantographe

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 149
  • Département: 91
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #12 le: 04 octobre 2016 à 14:41:47 »
Bonjour Caboose30,

Très intéressant, et très instructif.
Je vais réfléchir à tout cela, et peut-être envisager une ovalisation vers le bas des trous des essieux dans les flasques.
Et revoir la prise de courant.
Merci en tous cas pour cette suggestion qui retient toute mon attention, et pour la photo (si tu l'as) des cotes de l'implantation des ancrages des tubulures sous la partie centrale du châssis.
A bientôt.
Cordialement,

Hors ligne caboose30

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 648
  • Département: 30
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #13 le: 04 octobre 2016 à 23:00:19 »
Schéma de principe du réducteur à diodes commutables.
C'est se trompant que l'on apprend.

Hors ligne caboose30

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 648
  • Département: 30
Re : Transformation - Reconstruction CC 6551 Maurienne Jouef
« Réponse #14 le: 04 octobre 2016 à 23:04:33 »
Fonctionnement: dans position représentée le courant traverse deux diodes soit - 1.2v, en position n2 le courant traverse 3 diodes soit -1.8v, peut augmenter le montage avec d'autres diosdes, à chaque fois on abaissera la tension de 0.6v. Il et obligatoire de monter les diodes tête bêche pour l'inversion de polarité. A+
C'est se trompant que l'on apprend.