Auteur Sujet: Commande d'aiguillage par levier à contrepoids fonctionnel  (Lu 1797 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne caboose30

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 417
  • Département: 30
Re : Commande d'aiguillage par levier à contrepoids fonctionnel
« Réponse #15 le: 07 février 2018 à 14:13:16 »
Une rectification sur le texte comportant quelques fautes disons de frappe, et le dessin.
Mise en place.
Avant de fixer définitivement l'ensemble, faire un essai pour voir si la course du levier est suffisante.  L'ouverture des lames étant d'environ 2 à 3mm, cela suffit pour faire basculer le contrepoids. Je recommande de fixer la tige de commande d'abord sur le levier, et de simplement enfiler l'autre extrémité dans la traverse ou le renvoi, puis positionner l'ensemble lorsque la course est bonne de chaque coté. Si le renvoi d'angle est utilisé, après positionnement correct, le support peut être soudé en place. Le renvoi à deux cotés inégaux, cela permet de l'ajuster à la course  du levier à celle de l'aiguille. Le coté court vers le ,levier permet plus de course vers la traverse mobile, l'inverse donne plus de course au levier. Tout est fonction de la course des lames. Ayant construit les aiguilles, les lames n'ont pas d'articulation, mais c'est leur flexibilité qui entre en jeu, de ce fait el levier revient  dans la position que donne l'aiguille. Nous utilisons une commande de la traverse mobile via un inverseur à glissière, qui permet un verrouillage des lames, et une inversion de la polarité du coeur et des lames. Donc ce n'est pas le levier qui commande directement les lames, mais la traverse mobile qui actionne aussi le levier. Cependant si les lames sont articulées, le levier peut les actionner. On peut laisser les ressorts  de blocage sur les aiguilles PECO. Bon j'ai, je pense, avoir tout dit, ç'est à vous de jouer, surtout ne dites pas c'est trop difficile, avant d'essayer, on s'étonne parfois !
C'est se trompant que l'on apprend.

Hors ligne Le Gustave Doré

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 424
    • trainreve
  • Département: 94140
Re : Commande d'aiguillage par levier à contrepoids fonctionnel
« Réponse #16 le: 07 février 2018 à 17:59:17 »
Bonjour

quelle précision ! Joli travail de minutie que j'admire  :AA :AA  bien cordialement  Damien
Le Gustave Doré est le nom d-un ancien corail rapide Paris Nancy Strasbourg que je prenais pour me rendre à Nancy,ce train m'avait bercé et me fait toujours rêver.