Auteur Sujet: Vitesse engins moteurs  (Lu 744 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ih74330

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 360
  • Département: 74
Vitesse engins moteurs
« le: 07 août 2020 à 15:18:07 »
Oh oui, ;) Je Te crois que la CC doit "fournir", un peu comme dans la réalité :P.
Elles avaient d'ailleurs bien été conçues comme de vrais chevaux de trait :AA

D'autant plus, que d'origine, à fond de transfo JOUEF, la CC 14000 (pareil pour la 14100) LIMA roule à près de 180km/h, c'est à dire 3 fois la vitesse du modèle réel, ce qui est vraiment dommage. Je ne comprends toujours pas que les machines vendues n'aient pas leur vitesse "normale" correspondant à peu près à celui du modèle réel.... Par exemple, à 12V, elle pourrait être à 80km/h, ce qui permettrait d'avoir de la puissance utilisable à 60km/h, et ce d'autant plus que ce sont physiquement des A1A A1A, les essieux centraux étant flottants; et comme cette machine n'est pas bandagée....

on aurait peut être pu regrouper ce "nouveau" sujet avec celui-ci déjà existant ?
http://forum.espacetrain.com/index.php?topic=2772.msg24830#new
« Modifié: 07 août 2020 à 15:24:39 par ih74330 »
il vaut mieux traîner la patte sur le bon chemin, que cavaler sur le mauvais .....

Hors ligne 68056

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 288
  • Département: 29
Vitesse engins moteurs
« Réponse #1 le: 07 août 2020 à 15:28:05 »
Salut ih.... :)
Bien sur, quand Je parlais des "chevaux de trait", il s'agissait des machines réelles :))
Il n'en reste pas moins vrai que la vitesse des modèles réduits qui nous sont vendus a toujours constitué un vrai problème :'(. que les fabricants devraient se rendre capables de maitriser.
A défaut, certains orfèvres du modélisme  ::) (il en est qui participent à ce forum! Si, si!) pourraient peut-être nous proposer une/des solution(s) qui passeraient par la modification du rapport des engrenages? Mais J'imagine la complexité du travail. Si J'ai écrit une c.......rie, il faut me le dire O:-)

Hors ligne CC6536

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 1187
  • Département: 45
Vitesse engins moteurs
« Réponse #2 le: 11 août 2020 à 18:44:37 »
C'est pas une c....e, mais si vous connaissez une personne qui fait en N, je suis preneur.
Trop de taxes, trop de Tva.

Hors ligne 68056

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 288
  • Département: 29
Vitesse engins moteurs
« Réponse #3 le: 12 août 2020 à 09:30:19 »
Bonjour CC6536, :)
Non, hélas :'(, je ne connais pas de Niste suffisamment pointu pour ça....
Plus tard peut-être, si les activités de mon petit club redémarrent et si nous progressons en N ::): nous venions juste d'entreprendre la construction d'un réseau en N au début du confinement.

Hors ligne BLRC45

  • Vieille baderne Gauloise et fiere de l'être !
  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 408
  • Le train, en petit ou au 1/1 évidement
  • Département: 45
Vitesse engins moteurs
« Réponse #4 le: 12 août 2020 à 19:41:00 »
Bonjour à tous,

Réduire la vitesse d'une motrice, mécaniquement je ne saurais pas faire (pas les compétences requises   :-\  ), donc motus de ma part à ce sujet....  ;)

Par contre électriquement des possibilités existent, il s'agit de réduire la tension aux bornes du moteur.

En numérique DCC on peut agir sur la CV5 pour "brider" la vitesse d'une machine, cette CV est faite pour ca et agit précisément sur la tension aux bornes du moteur sans autre "artifice" électrique.

En analogique pur, on peut passer par un montage de diodes en série lui même inséré en série dans le circuit d'alimentation du moteur.

Une diode (telle que 1N4001 à 4007 par exemple) chute la tension à ses bornes de environ 0,7v donc X diodes en série = X fois 0,7v de chute de tension obtenue.

Un groupe "série" de diodes sera monté en // et tête bêche à son équivalent, ainsi en analogique, le courant passera toujours dans le circuit d'alimentation du moteur mais avec la chute de tension souhaitée.

Pour déterminer la chute de tension à réaliser, donc le nombre de diodes à monter en série, il faudra probablement procéder par tâtonnements et quelques essais.

Dans l'exemple ci-dessous, j'ai choisi arbitrairement 14v pour la tension d'alimentation (ce n'est qu'un exemple) 12V étant une tension "nominale" délivrée par les transfos, mais il n'est pas rare d'y retrouver 14V.







En passer par une résistance est moins souhaitable car une résistance peut chauffer, pas les diodes. En effet avec une résistance, on s'oppose au passage du courant (d'où échauffement possible) tandis que avec les diodes on procède par chute de tension donc quasi pas d'échauffement.

Je vous accorde que c'est réalisable sans trop de problèmes en général dans du matériel HO et certainement beaucoup plus délicat (impossible ?) dans du N.

Je ne suis absolument pas électronicien, donc je ne connais pas trop bien ce qu'il pourrait éventuellement exister (réseau de diodes par exemple ?) au niveau des composants qui conviendraient pour le N.  :-[

D'autres bien plus calés en électronique que moi ici pourraient éventuellement le dire....  ;)

Cordialement

Christian
Membre AMFC Orléans

Hors ligne Ph Blondé

  • Régulateur
  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 2317
  • Département: 22
Vitesse engins moteurs
« Réponse #5 le: 13 août 2020 à 18:45:39 »
Bonjour à tous,
Pour les réseaux de diodes, sauf méconnaissance de ma part, je ne connais que des réseaux de diodes limités à 100mA ; donc un peu juste même pour le N.
Ces réseaux existent en anode ou en cathode commune et peuvent avoir jusqu'à 8 diodes intégrées.

Ne pas perdre de vue, tout de même, que les moteurs à tension continue que nous avons dans nos petits engins (en N, en HO, en TT etc.) sont prévus pour fonctionner sous une tension max de 12V et ont donc leur couple maxi à cette tension.
Si on diminue la tension, on diminue leur couple moteur et donc la force de traction.

Je n'ai toujours pas compris que les constructeurs ne mettent pas un étage d'engrenage en plus.

La mise en place de diodes tel que montré dans le schéma précédent ne pose aucun problème. Il faut faire des essais en augmentant ou diminuant le nombre de diodes. Pour un Picasso Jouef, j'ai mis 3 diodes en série (et 3 autres en tête bêche) pour obtenir une vitesse raisonnable ; cette notion de "vitesse raisonnable" étant naturellement très subjective et dépend de chacun.

« Modifié: 13 août 2020 à 18:52:03 par Ph Blondé »
Philippe Blondé
Un 59 dans le 22

Hors ligne ih74330

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 360
  • Département: 74
Vitesse engins moteurs
« Réponse #6 le: 27 août 2020 à 05:06:29 »
bonjour à tous,

je rentre de quelques jours de vacances, donc je constate que ça a bien avancé pendant ce temps là....

complètement d'accord avec vous concernant l'utilisation du chapelet de diodes pour baisser la tension, mais on fait la même chose avec le bouton du transfo. J'ai utilisé à l'époque ce système de diodes pour baisser la tension uniquement aux bornes moteurs, mais conserver toute la tension pour l'éclairage dans certaines machines, CC 14000 LIMA par exemple, qui quand on la fait rouler à 60km/h, n'éclaire plus rien (ampoules).
un de ces jours, je vais mettre des leds et les digitaliser ....
bonne journée à vous
Pierre
il vaut mieux traîner la patte sur le bon chemin, que cavaler sur le mauvais .....

Hors ligne 16012

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 61
  • Département: 62
Vitesse engins moteurs
« Réponse #7 le: 27 août 2020 à 10:00:04 »
Bonjour à tous,
Même problème que IH 74330   Le remplacement des ampoules par des ledsest une embellie encore que  en1980 on roulait encore sans feux   en diurne.  Ma question concerne le montage de diodes pour faire baisser la tension et donc la vitesse de la loc , ce montage diminue t'il aussi la force de traction ? Ces locos étaient affectées à la traction de trains "lourds" : minerai, charbon, citernes, etc. Je suis en analogique avez vous une solution à me proposer ? Merci d'avance.
Bonne journée et bon train
16012

Hors ligne ih74330

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 360
  • Département: 74
Vitesse engins moteurs
« Réponse #8 le: 27 août 2020 à 11:29:59 »
Ma question concerne le montage de diodes pour faire baisser la tension et donc la vitesse de la loc , ce montage diminue t'il aussi la force de traction ? Ces locos étaient affectées à la traction de trains "lourds" : minerai, charbon, citernes, etc. Je suis en analogique avez vous une solution à me proposer ? Merci d'avance.

comme je l'ai dit, le montage de diodes en série aux bornes du moteur, fait perdre de 0,6 à 0,7V par diode : c'est exactement comme de diminuer les volts directement du transformateur. Maintenant si ce même transfo alimente deux circuits indépendants, le système de diode ne limite que la loco concernée. Idéalement, ce que je disais plus haut, il faudrait que la loco soit à sa vitesse maxi réelle aux alentours de 9V, pour bénéficier de puissance, et d'avoir un eu de rab sous le coude .... En ce qui me concerne, je sais à quel voltage chacune de mes rames fonctionne à sa vitesse en ligne. Donc mon voltmètre sur la tension de la voie me donne aussi la vitesse du train. Ex : (je n'ai pas mon tableau sous les yeux, donc ici je dis n'importe quoi) à 7,2V ma CC 14000 avec ses 30 trémies roule à 60km/h ... ou ma 231 K avec 14 voitures roule à 120km/h avec 13,5V
« Modifié: 27 août 2020 à 11:51:31 par Admin »
il vaut mieux traîner la patte sur le bon chemin, que cavaler sur le mauvais .....

Hors ligne 16012

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 61
  • Département: 62
Vitesse engins moteurs
« Réponse #9 le: 27 août 2020 à 19:19:32 »
Bonsoir,
Merci pour ces explications , je vais voir ça au cas par cas , mes trains font tous à peu près le même poids sauf 1 kangourou Roco de 18 waggons, là je pense que l'UM de 22400 Tunnel sera nécessaire pour grimper les rampes de 2 % ..
Bonne soirée et bon train
16012