Auteur Sujet: Le point faible des aiguillages TILLIG  (Lu 10331 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Le point faible des aiguillages TILLIG
« le: 08 août 2014 à 18:42:24 »
Bonjour,

Il est mal venu de critiquer les aiguillages TILLIG : ne sont-ils pas réputés pour leur brunissage d'usine, pour la souplesse inégalée des lames sans "charnières"...

Et pourtant il m'arrive quelques fois ceci.

Je suis sous ou derrière le plan de roulement recouvert de TRACK BED.
A l'aveugle donc, je cherche le trou de la traverse mobile pour la relier au TORTOISE .

A force de tâtonner, la traverse mobile se bombe accidentellement et finit par "déchausser" une ou les deux pattes d'origine qui prolongent les lames mobiles.
J'ai dit pattes mais ce sont celles qui sont à l'opposé des pattes de lièvre, hein!  >:( 

Les pattes d'origine sont en effet pliées d'usine, à angle droit, pour entrer dans les trous qui leur sont destinés. Leur finesse les rend vraiment très, très fragiles.

Un charcutage maison devrait pouvoir les renforcer. Soudure ? Glycéro ? Autre ?
Il faut absolument que l'aiguille fonctionne impeccablement, quel que soit le palliatif.

Je cherche l'avis de ceux qui sont déjà passés par là.

A +

Jeanine

« Modifié: 09 août 2014 à 10:31:24 par Jeanine »

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #1 le: 09 août 2014 à 11:41:41 »
J'aurais bien dit que c'est le talon d'Achille des aiguillages Tillig.

Mais comme c'est à la pointe, et pas au talon de l’aiguillage que ça se trouve ...

Ça va. Je sors  ::)

Jeanine
« Modifié: 14 août 2014 à 10:33:42 par Jeanine »

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #2 le: 09 août 2014 à 15:26:19 »
Trouvé sur un autre forum :
"Bonsoir à tous ,aprés avoir acheté ma première aiguille tillig je me retrouve au sortir de la boite avec une lame qui n'est pas solidaire de la traverse mobile;l'ayant fait remarquer au le détaillant il m'a répondu que c'est normal et que les pièces en plastique jointes avec sont faites pour??????????????????????Pour preuve il m'a montré une aiguille d'une autre boite: même phénomène.Et vous
qu'en est il de vos aiguilles?Merci pour vos réponses"
Je ne comprends pas tout mais en voila suffisamment pour attirer notre attention sur qui pourrait bien être, sinon un défaut de fabrication, un sérieux point faible.
A +
Jeanine

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #3 le: 12 août 2014 à 17:54:24 »
Bonjour

Trouvé sur un blog (ou plutôt sur un site):

"L'aiguillage (de marque Tillig à l'origine) comporte des lames souples. Dans le cas de cet aiguillage, une des deux pattes d'origine s'est cassée (...)."

Et alors ?  Vous, rien ?

A +
Jeanine

Hors ligne almo

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 89
  • Département: 76200
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #4 le: 12 août 2014 à 19:57:17 »
Bonsoir,

Tous mes aiguillages (9) sont des TILLIG.

Les lames sortent très facilement de leur (petit) logement mais se réemboitent tout aussi facilement.

Un point de colle les solidarisera plus solidement.

Cdlt

Alain Montillet

 

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #5 le: 12 août 2014 à 21:02:24 »
Bonjour,

Merci. Certaines lames cassent à l'angle droit qu'elles forment en pénétrant dans la traverse mobile. Là, la colle devient malheureusement inopérante.
Ne faudrait-il pas alors envisager de les souder ?
A +
Jeanine


Hors ligne almo

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 89
  • Département: 76200
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #6 le: 12 août 2014 à 22:42:08 »
en remplacant la traverse mobile par une traverse en circuit imprimé (isolé) pourquoi pas souder!


Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #7 le: 13 août 2014 à 10:48:59 »
Merci ! Bonne idée.

Traverse époxy isolée : oui.  Sinon CC !
La surface mincissime des bouts de lames, ça se laissera souder sans problème ?

A +
Jeanine

Hors ligne almo

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 89
  • Département: 76200
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #8 le: 13 août 2014 à 10:58:24 »
Bonjour Jeanine,

Je pense qu'il faut étamer le dessous de la lame ainsi que la traverse et (comme disent les Normands) Ca devrait le faire!

Tu peux aussi utiliser de l'eau à souder et souder avec très peu de soudure ou même utiliser de la soudure liquide.

Celà sera, de toutes façons, plus fiable que la traverse mobile d'origine.

Cdlt

Alain Montillet

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #9 le: 13 août 2014 à 13:25:18 »
Bonjour Alain,

Toutafait ! Au moyen d'une loupe, je vois maintenant que cette extrémité courbée des lames flexibles n'est que le patin du profilé (pas l'âme).

Si on coupe le bout courbé mais cassé du patin, la lame conserve son âme (forcément) et l'extrémité de son patin.

La soudure se fera entre le patin et l'époxy de la nouvelle barrette de commande (= traverse mobile). Donc sur une surface suffisante

Amicalement,
Jeanine
« Modifié: 13 août 2014 à 13:28:10 par Jeanine »

Hors ligne CANVER

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 81
  • Département: 92
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #10 le: 13 août 2014 à 21:04:57 »
Bonsoir à tous,

Je viens d'intégrer deux aiguillages Tillig dans mo, réseau en cours de renaissance et je n'ai ^pas été long à rencontrer les problèmes que vous mentioonez ; les pattes des lames mobiles sont plus que fragiles!

Le lecture de vos messages m'a décidé à modifier la traverse et la fixation des lames comme suit :

- suppression des pattes
- j'ai mis à profit un lamage dans la semelle intérieur à l'extrémité de la lame mobile pour souder un fil de 0,6 mm préalablement plié à 90 degrés : voir photo 127.
- J'ai ensuite fait une traverse dans une bande de platicard; voir photo 129.

Réinstallé, tout est RAS à la main ; demain, je remonte le moteur Tortoise pour des essais d'endurance.

A suivre

Jean

Hors ligne almo

  • ETnaute apprenti
  • **
  • Messages: 89
  • Département: 76200
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #11 le: 13 août 2014 à 21:50:12 »
Impeccable et fiable!

Cdlt

Alain Montillet

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #12 le: 13 août 2014 à 22:04:23 »
Géniale, l'idée de la soudure après une traverse ! C'est du solide !

Respects
Jeanine

Hors ligne Ph Blondé

  • Régulateur
  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 2181
  • Département: 22
Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #13 le: 13 août 2014 à 23:27:19 »
Là bravo, superbe montage!
c'est enregistré et cela va faire école
Cordialement
Philippe Blondé
Un 59 dans le 22

Hors ligne Jeanine

  • ETnaute
  • ***
  • Messages: 114
  • Département: BE
Re : Re : Le point faible des aiguillages TILLIG
« Réponse #14 le: 15 août 2014 à 10:53:26 »
- j'ai mis à profit un lamage dans la semelle intérieur à l'extrémité de la lame mobile pour souder un fil de 0,6 mm préalablement plié à 90 degrés : voir photo 127.

Qu'est-ce que c'est un lamage ?
Un fil : en laiton ou en cuivre ? Ou autre ?

A +
Jeanine