Auteur Sujet: TGV 740 après un chox contre un arbre  (Lu 3300 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne cevenol38

  • Régulateur
  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 895
  • Époque V
    • Mon site perso
  • Département: 38
TGV 740 après un chox contre un arbre
« le: 04 novembre 2014 à 07:57:34 »
Bonjour à tous,

Petit message depuis mon nouveau TGV pour Paris, ce matin j'étais à bord d'un TGV pour Paris ua départ de Grenoble qui se sera finalement arrêté en gare de Lyon Perrache. En effet, notre train a heurté un arbre au niveau de Voiron. Voici en pièce jointe une photo de la motrice dont le nez tient grâce à une corde.  :(
Cyril

Hors ligne CHB

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 322
  • Ancien EspaceTrain
  • Département: 44
Re : TGV 740 après un chox contre un arbre
« Réponse #1 le: 06 novembre 2014 à 14:53:35 »
Bonjour Cyril

Pourquoi les TGV de Grenoble passent par Peyrache pour y faire, (d'après la photo) un tête à queue ?

Perso, je pensais qu'ils passaient par Satolas, voire la Part Dieu.

Amicalement
ChB

Hors ligne cevenol38

  • Régulateur
  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 895
  • Époque V
    • Mon site perso
  • Département: 38
Re : Re : TGV 740 après un chox contre un arbre
« Réponse #2 le: 07 novembre 2014 à 09:08:26 »
Bonjour,
Pourquoi les TGV de Grenoble passent par Peyrache pour y faire, (d'après la photo) un tête à queue ?

Perso, je pensais qu'ils passaient par Satolas, voire la Part Dieu.
Ils n'y vont pas normalement notre TGV aurai dû bifurquer sur la LGV et desservir Lyon St Exupéry. La motrice était trop endommagée pour circuler sur LGV et notre train a été détourné vers Lyon Perrache où nous avons changé de train. Voilà voilà :)
Cyril

Hors ligne CHB

  • ETnaute actif
  • ****
  • Messages: 322
  • Ancien EspaceTrain
  • Département: 44
Re : Re : Re : TGV 740 après un chox contre un arbre
« Réponse #3 le: 07 novembre 2014 à 10:22:09 »
Bonjour,Ils n'y vont pas normalement notre TGV aurai dû bifurquer sur la LGV et desservir Lyon St Exupéry. La motrice était trop endommagée pour circuler sur LGV et notre train a été détourné vers Lyon Perrache où nous avons changé de train. Voilà voilà :)

Merci Cyril pour ces précisions.
J'ai un peu pensé à ça. Mon explication était : tête à queue pour que le carénage de la motrice endommagée subisse moins de contrainte en queue qu'en tête.
Combien de retard à l'arrivée ?

Désolé, comme je suis vieux, pour moi c'est encore Satolas...

Amicalement
Christel

Hors ligne patrick dietrich

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 943
  • Département: 91800
Re : TGV 740 après un chox contre un arbre
« Réponse #4 le: 07 novembre 2014 à 11:10:22 »
Il n'y a pas de vieux quand on est passionné de trains.
L'âge physique n'a rien à voir avec le manque d'informations.
Personnellement, je connais des vieux de 35 ans, voir moins , ceux qui ne s'interressent à rien et qui n'évoluent pas.
Grâce aux trains on à tous une âme d'enfant
Cordialement
A+

Hors ligne cevenol38

  • Régulateur
  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 895
  • Époque V
    • Mon site perso
  • Département: 38
Re : Re : Re : Re : TGV 740 après un chox contre un arbre
« Réponse #5 le: 07 novembre 2014 à 22:24:32 »
J'ai un peu pensé à ça. Mon explication était : tête à queue pour que le carénage de la motrice endommagée subisse moins de contrainte en queue qu'en tête.
Combien de retard à l'arrivée ?

Désolé, comme je suis vieux, pour moi c'est encore Satolas...
Non d'après le conducteur le carénage aurait pu tomber lors d'un croisement par exemple. Nous sommes arrivés à Paris avec 2h de retard et avec un autre TGV.
J'ai failli écrire Satolas :)
Cyril

Hors ligne patrick dietrich

  • ETnaute bavard
  • *****
  • Messages: 943
  • Département: 91800
Re : TGV 740 après un chox contre un arbre
« Réponse #6 le: 09 novembre 2014 à 09:16:51 »
Bonjour,
Loin de moi l'idée de ramener ma science,
mais lors d'une journée porte ouverte aux ateliers TGV de Villeneuve, on nous a expliqué que :
le déplacement d'air provoqué par un train à grande vitesse était inversement proportionnelle à l'arrière du train. Ceci provoque un vide de quelques cm.
Je pense que l'explication est là. Sous la poussée des masses mises en action il pourrait y avoir un éclatement du nez du TGV avec un train croiseur étant donné que les masses en mouvement sont multipliées par 2 (300Km/h dans une sens + 300km/h dans l'autre sens)
Il me semble que c'est ça l'explication la plus rationnelle à cause de l'affaiblissement provoqué par le choc. 
A+
Patrick