Nouvelles:

25/06/2023 : Mise à jour du forum. En cas de bug, merci de contacter le Grand Sachem

Menu principal

[Jouef] BB9200 : Transformation BB 9201

Démarré par pantographe, 10 Novembre 2020 à 11:16:11

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

pantographe

Bonjour à tous,


Pantographe, le retour !
Après la CC 6541 Maurienne, me voici en route pour une nouvelle aventure !

Ce nouveau projet n'était pas celui que j'avais envisagé au départ, mais des contraintes personnelles m'ont conduit à revoir mes plans.

Du coup, je pars (encore) de très loin, d'une très ancienne BB 9201 Jouef « jouet », donc beaucoup de transformations à prévoir  :
Des persiennes fausses à refaire,
Des enjoliveurs de feux à refaire,
Les moustaches et les logos SNCF frontaux et latéraux à refaire,
Le numérotation frontale et latérale à refaire,
La toiture complètement fausse (pantographes plastique unijambistes « jouet » à changer contre des types  « G » et protubérances inutiles à supprimer, sans parler de la ligne de toiture...),
Les trompes (moulées) à araser et à refaire,
Diverses rambardes et main montoires à fabriquer et à installer,
Les traverses frontales rachitiques et les boisseaux de tampons à refaire,
Le carénage de traverse et les jupes à refaire,
Les orifices de sablières à refaire (ou à créer car certaines sont à imaginer),
Les marchepieds d'accès cabines et les supports d'amortisseurs à fabriquer,
Le châssis à ré-étudier et re-concevoir,
Les équipements de dessous de châssis à fabriquer,
Les bogies et leurs mécaniques à revoir,
Les conduites et câblots, les attelages « réels » (plus un NEM à une extrémité) à fabriquer,
Et surtout, un gros problème : les portes d'accès aux cabines qui sont mal placées. Elles se trouvent juste au dessus des roues d'extrémités alors qu'elles devraient se situer un peu après, plus vers l'intérieur de la caisse de la loco, et ça, ça ne va pas être simple à traiter... !
Bref, j'en oublie sûrement et de toutes façons, je traiterai les problèmes au fur et à mesure.

L'idée de départ était d'aboutir à une BB 9200 déjupée et sans carénage de traverse, avec vitres d'angles de cabines occultées.
Le nombre de rivets à reproduire sur la traverse en version « sans carénage de traverse » étant très (trop) important pour aboutir à un résultat propre, et n'étant pas équipé pour imprimer en 3D, j'ai revu ma copie et je suis reparti vers une version d'origine avec jupes, carénage de traverse (qui masque la presque totalité des rivets sauf ceux des extrémités de traverses), mais je conserverai les vitres d'angles de cabines occultés (je trouve ça plus sympa, préférence strictement personnelle !).
Renseignement pris, et photo à l'appui, au moins la BB 9284 a existé dans cet état (bien que cette configuration ait, semble-t-il, été très rare...).
En conséquence, la future BB 9200 portera peut-être ce numéro...
Ou pas... !

A ce jour, j'ai fabriqué des isolateurs 1500 volts (qui ne me serviront peut-être pas), des persiennes à la bonne dimension et avec le bon nombre de lattes (carte plastique striée avec une lame de scie à métaux passée perpendiculairement), des nouvelles trompes (pas encore montées), des nouveaux marchepieds de nez et des nouvelles traverses (métal de 0,3mm embouti collé sur de la carte plastique de 1 mm, puis perçage).
Depuis la photo ci-dessous, elles ont été équipées des plaques d'attelages, et d'accord, celle du bas est mieux réussie que celle du haut.
Cette dernière ira donc du côté attelage NEM et sera ainsi moins visible.
De toutes façons, le carénage de traverse ainsi que l'attelage réel et les conduites de freins masqueront les défauts. .
J'ai également rajouté une épaisseur de plastique de 1 mm sous les phares car le marchepied de nez d'origine était situé trop haut (pose d'une plaque puis meulage pour obtenir la forme arrondie, et masticage).
J'ai tenté (un peu à l'arrache) une représentation des enjoliveurs de feux avec du mastic, car ceux issus de moulage sur ce modèle « jouet » étaient nuls.
Pour être honnête, ça me convient moyen, je reviendrai certainement sur ça dans un second temps.
J'avais aussi tenté une fabrication des pantographes type « G », ça s'était plutôt bien passé pour la partie haute (voir photo), mais j'ai échoué sur la partie basse et j'ai du abandonner.
Cela étant, j'ai pu récupérer des pantographes type « G »  Sommerfeldt ainsi que les isolateurs 1500 volts. (merci à mon ami Willy) !
Et j'ai fabriqué des nouveaux boisseaux de tampons (tige de sucette chupa chups de 3 mm de diamètre !) avec récupération des tampons d'origine qui sont à peu près aux bonnes dimensions.

Au passage, un grand merci à Bernard Bayle pour ses précieux conseils, ses photos, et ses informations !

Une toute dernière précision :
Pour cette transformation, les explications pour aboutir à tel ou tel résultat ou solution resteront succinctes.
Ce projet est avant tout un laboratoire d'idées qui permettront à certains, je l'espère, de trouver éventuellement une solution à leur propre problème, une source d'inspiration, ou une technique quelconque dans le but de modifier (ou détailler) un matériel, etc...
J'invite ceux qui souhaiteront en savoir plus sur des points particuliers à me contacter en MP.
Il se peut donc que je ne présente que des photos avec 2 ou 3 lignes de texte.
Quoi qu'il en soit, je ne prétendrai jamais avoir mis en œuvre la « solution absolue », car il en existera bien évidemment d'autres.
J'aurai simplement utilisé celle qui m'allait le mieux à l'instant « T ».

Maintenant place aux photos, et la suite, comme d'habitude, « dès que possible » (mais maintenant, vous êtes habitués !!!)
A signaler : la traverse n'est pas collée, elle est coincée entre le marchepied de nez (non collé lui non plus) et la table sur laquelle est posée la caisse de la loco, juste pour avoir une idée du résultat et pour la photo !


A plus,

Pantographe.

Ph Blondé

 :D
Alors on va suivre avec plaisir ce projet comme cela a été avec la CC Maurienne
Philippe Blondé
Un 59 dans le 22

Dan du 56

Oui Oui Oui, on va suivre avec grand intérêt ce défi...bon courage  :D

pantographe

Merci Philippe et Daniel, j'avance dès que je le peux  ;)!

michel de la montagne

Bonsoir Pantographe, bonsoir à toutes et tous.
Je te souhaite bon courage, car déja avec la 6500 Maurienne le travail était ardu, avec celle ci cela va être nettement plus compliqué.
Nous allonssuivre cela avec grand intérêt.
Amicalement.
Michel

jacquot

Bonjour à tous,
Jolie entreprise qui demande connaissances, patience, minutie et persévérance ! On se demande pourquoi à l'époque les jouets étaient si peu conformes. Ça n'aurait pas coûté plus cher de mettre les portes au bon endroit et de dessiner un moule plus réaliste...
Bravo pantographe.
Cordialement.

pantographe

Bonjour à tous et merci pour vos encouragements !

Quelques ajustements restent à faire, mais le plus gros est fait !

A+ !
Pantographe.

Ph Blondé

Première photo et première bonne impression  :D :D
Philippe Blondé
Un 59 dans le 22

pantographe

Merci Philippe ! 😊 !
Ça avance, j'ai du faire une petite modification.
La suite arrive  😉 !

caboose30

Bonsoir ami modéliste, je languisais un peu d'avoir des nouvelles !  Je ne suis pas "électrique" mais j'apprécie ce que vous faites! C'est bien une démarche modéliste, bravo  :AAVous avez fait un joli travail sur la CC 6500, je pense que vous allez  faire encore mieux avec cette BB :-X. Au plaisir de suivre cette reconstruction Cordialement Caboose30
C'est en se trompant que l'on apprend.

pantographe

Merci Caboose30, j'avance, doucement, comme d'habitude 😉 !!!

pantographe

Bonjour à tous,

Les traverses et les carénages sont prêts (voir photos).
J'ai dû fabriquer des renforts en plastique que j'ai collés derrière chaque carénage pour, d'une part, améliorer leur rigidité et leur fixation sur la traverse, et d'autre part, permettre le collage des mains d'atteleur.
Les carénages ne seront collés qu'à la fin sur les traverses, après peinture complète de la caisse.
En effet, une ligne rouge est présente sur les traverses (dans le « U » inversé, à la hauteur de la plaque d'attelage) et sur les carénages (au dessus des mains d'atteleur), et les masquages, notamment sur les traverses, seront plus simples à réaliser avant collage des carénages.
En outre, certaines parties des traverses ne devront pas du tout être peintes afin d'assurer le collage ultérieur de l'arrière des carénages.

Une question se pose désormais :
Pour refaire ces nouvelles traverses, j'ai éliminé une partie latérale de la caisse, jusqu'au retour de l'arrondi de la face avant (zone sous laquelle se trouve la jupe latérale) – Voir photos ci-dessus.
L'avant traverse (hors carénage) doit se situer à 15 mm de l'axe de l'essieu extrême, donc il y a un vide latéral à combler à l'arrière de la traverse.
Or, comme je l'ai expliqué au tout début, le gros problème est que la porte d'accès à la cabine est mal placée, et elle doit être déplacée vers le centre de la caisse de la loco, afin de ne plus se trouver au dessus de l'essieu extrême, mais légèrement à l'arrière de celui-ci.
Donc :
Soit je comble le vide entre traverse et caisse, et je charcute ensuite pour replacer la porte, sans assurance du résultat,
Soit je refais carrément le côté complet de la caisse de la loco, avec des portes correctement placées, et donc en incluant cette partie manquante entre traverse et caisse.
Et ceci, naturellement, pour chaque côté de la caisse.

Je vais y réfléchir, et donc la suite est à suivre, dès que j'aurai pris la décision !

A + !
Pantographe.

nohabdiesel

Bonjour,
à mon avis, après avoir regardé des photos de la machine réelle, ce n'est pas vraiment la porte qui est mal placée, mais bien les bogies. La roue avant devrait être pratiquement sous la jupe et la roue arrière ne doit pas arriver sous les grilles, comme sur cette photo :http://openarchives.sncf.com/archive/03912-06
Jean-François
Wallon sous les tropiques    https://sites.google.com/view/letraindemaurice/accueil

pantographe

Merci Jean François,
Je vais regarder ça 👍, mais je t'assure que la porte est mal positionnée 😉 !

pantographe

Jean-François,

Je reviens sur ta réponse.

En observant attentivement ma BB 9201 et un modèle Roco ou une loco réelle, BB 9200 / 16000 / 25200 (c'est la même caisse), on constate que :
- Le montant vertical latéral qui suit la vitre d'angle arrondie devrait se trouver un peu plus loin vers la porte,
- La vitre latérale qui se trouve entre la vitre d'angle arrondie et la porte, devrait être rectangulaire et non pas carrée.
Ces deux paramètres, s'ils avaient été respectés, auraient contribué à positionner la porte au bon endroit (mais ça ne serait pas drôle, que resterait-il donc à charcuter ensuite... :)) ?? !!)
Comme l'a évoqué très justement un autre intervenant sur un autre forum sur lequel je publie également ce sujet : "même s'il s'agit d'un modèle jouet, ça n'aurait pas coûté plus cher, à l'époque, de la faire juste plutôt que faux"...
Et en ce qui concerne Jouef, ça peut s'appliquer également aux CC 6505, 6551 Maurienne, 21004 et 72001, voire 40101 des années '70 dont un tas de proportions sont fausses  ::) !!

Bref, tout ça pour dire que la position du bogie, l'entre-axe entre les essieux ou entre les bogies, ou même le diamètre des roues n'ont rien à voir là dedans.
Les bogies sont correctement positionnés, et si on a l'impression qu'ils ne le sont pas, c'est surtout parce que les jupes latérales sont très mal représentées (formes et dimensions), d'où l'intérêt de les refaire...  ;) !

Mais cependant, merci à toi d'avoir attiré mon attention sur ce point.

Cordialement,
Pantographe.