Nouvelles:

25/06/2023 : Mise à jour du forum. En cas de bug, merci de contacter le Grand Sachem

Menu principal

comparaison 67000/68000

Démarré par juanito, 22 Novembre 2023 à 11:37:15

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

juanito

Bonjour,
Je viens de me rendre compte que la 68000 de Roco est plus haute sur patte que la 67000 de REE !
20231122_112339 - Copie.jpg
20231122_112441 - Copie.jpg
Et ici la différence est flagrante :
20231122_112511 - Copie.jpg
Est-ce dû à une erreur de conception d'un des deux fabricants, ou bien est-ce normal, docteur ?
L'avis d'experts seraient les bienvenues... :)

dnrphil

Tu es sérieux là?
Deux machines de conceptions différentes et tu trouves anormal qu'il y ait des différences?
C'est comme si tu voulais comparaître une Estafette et un Trafic.  ???
Il n'y a de nouveau que ce qui a été oublié.
Mes vidéos sur Youtube : dnrphil

dnrphil

#2
Si tu allais faire un tour dans Wikipédia pour te renseigner sur ces deux machines, tu y découvrirais qu'elle sont différentes dans leur masse et dimensions.

67000 :
Masse en service    80 t
Longueur    17,090 m
Largeur    2,940 m
Hauteur    4,140 m
Empattement    9,800 m
Bogies    Y 210
Empattement du bogie    2,400 m
Diamètre des roues    Ø1150

68000
Masse en service    105 t
Longueur    18,010 m
Largeur    2,920 m
Hauteur    4,280 m
Empattement    9,500 m
Bogies    Y 211
Empattement du bogie    3,000 m
Diamètre des roues    Ø1250

Voilà, la messe est dite.  ::)

Une petite question, peux tu nous indiquer ton âge?
Il n'y a de nouveau que ce qui a été oublié.
Mes vidéos sur Youtube : dnrphil

juanito

Comme tu peux le deviner Philippe, je suis un novice en ferroviaire...
J'étais persuadé que c'était les mêmes coques...d'où mes interrogations sur leurs différences.
Mais en effet, si ce sont des conceptions différentes, alors tout s'explique... ::)
Et la ramener pas, car je suis un "aéro" moi, pas un "ferrugineux"... :P
Ok, vous pas taper je sors en rigolant... ;D  ;D

dnrphil

Je te comprends, tu peux être novice en ferroviaire, on l'a tout été.
On a l'impression que les forums sont devenus des espaces où l'on pose des questions sans se renseigner au préalable.
Internet est une mine d'informations, il faut les chercher, c'est tellement passionnant.
On ne sait toujours pas ton âge...  ::)
Moi, j'ai 64 ans, et je ne sais pas tout non plus.
Il n'y a de nouveau que ce qui a été oublié.
Mes vidéos sur Youtube : dnrphil

juanito

Mon âge n'a absolument aucune importance dans le sujet...C'est l'expérience -le savoir- qui est important.
Et justement, ce genre de forum est excellent pour avoir des réponses aux questions des novices, car il y a ici des vrais "cheminots" (actifs, ou retraités cela n'a pas d'importance non plus) et ils peuvent répondre en apportant leurs expériences, avec forces anecdotes... :D
Quant à la toile (Wikipedia ou autres) c'est à prendre avec parcimonie et circonspection, car il y a BEAUCOUP de conneries désinformation, volontaire ou involontaire, qui induisent en erreur.
Rares sont les sources vraiment fiables sur lesquelles on peut compter...
Et j'ai trouvé des sites de "cheminots" très intéressant, mais malheureusement, je n'y ai pas trouvé cette comparaison...
redae cesaris que sun cesari... ::)

dnrphil

Il n'y a de nouveau que ce qui a été oublié.
Mes vidéos sur Youtube : dnrphil

Ph Blondé


Bonjour,
En revanche la hauteur des tampons semble être différente entre les deux machines. Ou alors c'est un effet d'optique ou l'angle de prise de vue.
Philippe Blondé
Un 59 dans le 22

68056

Ah ces deux séries sont mythiques, c'est vrai. O:-)
Juanito, Les 67 000 sont une famille complexe:
Les 67001 à 124 sont apparus à peu près en même temps que les 68/68500 avec lesquels on pouvait d'ailleurs les mettre en UM en exploitation courante. Ils comportaient à l'époque un double rapport de transmission qui donnait 90/140 km/h.
Ces deux séries avaient pour grave inconvénient de ne pas pouvoir chauffer électriquement les trains de voyageurs (les 68/68500 étaient même pourvus d'une chaudière incorporée pour les trains chauffés à la vapeur!). Le 67036 a été transformé en 67296, prototype des 67300 (en fait, on a remplacé sa génératrice principale par un alternateur dont on utilisait deux branches de son étoile pour avoir du 1500 Volts et garder ses moteurs de traction à 850 Volts.
On a donc par la suite commandé les 67301 à 370 neufs auxquels se sont ajoutés les 67371 à 390 par transformation de 67000 originels (le 67036/296 est d'ailleurs devenu le 67390).
Les 67 000 restants (ains que les 67200) ont perdu leur double rapport de réduction et se sont trouvés limités à 90kh/h.
Plus tard les 67401 à 632 ont été commandés neufs; eux, ont été dotés de moteurs de traction admettant  1500 Volts (leur alternateur est à couplage triangle et donne donc du 1500 Volts) et de bogies similaires à ceux des Nez cassés 4400 kW.
Les 67300 et 400 sont couplables entre eux en UM, mais seulement entre eux.
Le reliquat des 67000 a été par la suite transformé en 67200 pour être aptes à circuler sur lignes à grande vitesse (secours, travaux, essais) par ajout du Cab Signal et de la radio sol-train; 70 engins ont ainsi été adaptés, ils sont en voie de remplacement par les BB 79000 neuves).
Quant aux 68/68500, ils ont été débarrassés de leur chaudière (dont la masse était en partie à l'origine de leur bogie à essieu porteur intercalé) dès la fin des années 70.
Pour ma part, J'ai pratiqué tous ces engins dans diverses utilisations, mais ce sont les 68000 qui resteront gravés dans ma mémoire. :D
 

juanito

MERCI 68056  :D
Des informations comme j'aime !

Question au professionnel/chibane : Pourquoi est-ce les 68000 qui t'ont le plus marqué ?

68056

Salut Juanito :)
Excuse le temps mis à Te répondre, J'ai fait une escapade à ....................La Cité du Train! O:-)  :))

Pourquoi Les 68000 sont-ils gravés dans ma mémoire? :-\
Pour de multiples raisons! :P
Plus puissants que les 67000 avec leur moteur Sulzer aux sonorités bien plus graves qui "plafonnait" à 1100t/mn, ils avaient des performances de traction assez étonnantes malgré leurs essieux indépendants.
De plus, ils étaient plus confortables: deux portes et cloisons séparaient les deux cabines de conduite du moteur (moins de bruit ::) ). Du temps où ils avaient encore la chaudière incorporée, on devait allumer cette bouillotte dès que la température risquait de devenir négative et comme il y avait un radiateur à vapeur juste derrière le siège du conducteur, Tu imagines facilement le confort thermique que ça procurait (au point qu'on pouvait se passer des bruyantes aérothermes électriques!).
Et par dessus tout leur suspension leur donnait une douceur de roulement sans égale! 8)
Dernier détail sentimental ;)  c'était la première série à laquelle J'ai été autorisé (avec les 66000).