Nouvelles:

4/12/2022 : Nouvelle mise à jour du forum terminée. Si vous trouvez un bug, merci de contacter le Grand Sachem

Menu principal

Réouverture de Pau Canfranc

Démarré par patrick dietrich, 05 Décembre 2020 à 18:56:55

« précédent - suivant »

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

68056

#15
Superbe  :D Merci Antoine :AA

AntoineB69

#16
De rien  :D
Le savoir et l'information sont faits pour être partagés, ils enrichissent celui qui reçoit sans appauvrir celui qui donne.
Des boîtes à ozone croisent de vieilles vapeur sous la ficelle du Midi dans les années 50.

68056

#17
 :) Eh, joliment dit! :AA

patrick dietrich

#18
Belle citation,
Mais attendons 2024 on verra bien si ce projet tient ou non la route
Bonne soirée
Patrick

AntoineB69

#19
Tout à fait, attendons de voir.
Encore une fois, je ne demanderais pas mieux. Mais je ne me fais aucune illusion.
Des boîtes à ozone croisent de vieilles vapeur sous la ficelle du Midi dans les années 50.

ih74330

#20
Citation de: AntoineB69 le 07 Décembre 2020 à 12:18:05
.... Finies les lignes de hautes montagne, la ligne originelle du Gothard n'est plus conservée que pour son intérêt touristique.....

Pas du tout !!!! tous les TER (ou équivalent suisse) passent par en haut, car il faut bien desservir les populations locales.... mais aussi une grande partie du fret, tout ne passe pas par le tunnel de base, loin s'en faut ! Et c'est la même chose pour tous les lieux où il y a (ou aura) un tunnel de base ...
il vaut mieux traîner la patte sur le bon chemin, que cavaler sur le mauvais .....

AntoineB69

#21
Oui, je n'ai pas envisagé la desserte locale du Gothard, il est vrai.
Et je pensais vraiment que tout le fret passais par le tunnel de base, depuis son ouverture. Je note donc, merci pour la précision.
Des boîtes à ozone croisent de vieilles vapeur sous la ficelle du Midi dans les années 50.

calaisbale

#22
Bonjour mes amis,

Je réponds un peu à vos commentaires relatifs à l'ouverture de cette ligne. Je suis natif de Valenciennes et je réside au pied du Mont-Ventoux.
J'ai connu les déboires pour l'ouverture de la ligne " aux voyageurs " CARPENTRAS-SORGUES CHATEAUNEUF DU PAPE qui est actuellement en déficit
selon la SNCF encore elle...
Je connais la complexité de la ligne VALENCIENNES-QUIEVRAIN (B) qui "devrait" etre ouverte à un trafic uniquement marchandise à hauteur de 16 trains
par jour, pourquoi marchandise, à votre avis?.
Il  faut parler aussi de la ligne EVIAN-ST GINGOLPH tant décrier par les suisses afin de prolonger le "leman-express" .
Toutes ces lignes sont liées à un seul dénominateur commun, la SNCF, qui ne cesse de se désengager sur des projets non rentable avec des déficits
rémunérés par les régions.
Je pense aussi à la fermeture de nombreuses lignes autour du Massif Central jugées non rentable car les Chemins de Fer Français
ne savent plu faire, tout simplement.

Voila mon ressenti sur ces lignes françaises qui apparaissent ou disparaissent au bon vouloir d'une société et de la politique générale.

Guy.b

patrick dietrich

#23
Bonjour
Il est vrai que la rentabilité de SNCF c'est la fercamisation c'est à dire le transport du fret par la route. Au lieu d'avoir des trains sur des rails ont a des trains (de camions) sur la route :(
Quant à la ligne de Pau Canfranc Il s'agit d'un reportage fait par FR3 régional en 2019. La RENFE présentait les voies a écartement standard déjà posées à Canfranc. Les représentant espagnoles ont confirmé l'ouverture de ce tronçon car ils sont déjà prêt à recevoir les trains français. Dans un futur proche d'effectuer le raccordement à Barcelone sur la LGV espagnole à l'écartement européen
Cordialement
Patrick

AntoineB69

#24
Si réouverture il devait y avoir, ce serait sans doute par la région, pas la SNCF. La réfection de la ligne de Luchon est financée par la région, idem la remise en état de Pau-Bedous (même si c'est pas la même région).
Des boîtes à ozone croisent de vieilles vapeur sous la ficelle du Midi dans les années 50.

calaisbale

#25
Bonjour Patrick, Antoine,


Je confirme vos dires.
Concernant la fercamisation, non seulement la SNCF utilise la route, mais... elle pollue.
Je pense en particulier à la société "GEODIS", il est bien indiqué à l'arrière du camion, je site et vous aussi,
" UNE MARQUE DE LA SNCF", un peu honteux, non.
Concernant le budget, 400 millions d'euros seront dépensés coté français dont 50 % pour la région aquitaine,
la SNCF se frotte les mains car chercher l'erreur.
Guy.b


68056

#26
Salut à tous,  :)
Un peu de rigueur dans l'expression ne gâchera pas le sujet!
Concernant les TER, toutes les décisions sont du ressort quasi exclusif des Régions devenues Autorités Organisatrices de Transport depuis les début du siècle: donc, en résumé, la SNCF se borne à jouer le rôle de prestataire de service: Elle fait ce qu'on lui prescrit et qu'on lui paye.
Concernant GEODIS, Une décision du CA de la SNCF remontant aussi au début de ce siècle a regroupé Fret SNCF avec une de ses filiales historiques GEODIS sous la marque GEODIS Fret SNCF......On en pense ce qu'on veut mais à l'époque, c'est ce qui a "sauvé" le fret SNCF.
Pour l'anecdote, certains cheminots  dans les années 80 disaient haut et fort: en France, un camion sur cinq roule pour la SNCF et 1 autocar sur trois aussi.
Le problème n'est pas nouveau, il résulte de la politique des transport voulue par les gouvernements successifs.......

nohabdiesel

#27
Et l'herbe n'est pas plus verte dans le jardin du voisin, voici une photo que j'ai prise en 2018, en bas du viaduc de la gare de Saint-Ghislain, en Belgique. Une bourreuse pour appareils de voies devait être transférée dans une autre région, et, d'après un chef de gare de mes amis, ça revient moins cher de transférer un engin ferroviaire par camion que par rail... :o

Jean-François
Wallon sous les tropiques

calaisbale

#28
Oui, encore une histoire belge, hein.
Merci pour la photo.
Guy.b

AntoineB69

#29
Et pourtant, la Belgique c'est pas bien grand, hein.
Mon arrière-grand-père originaire de Schaerbeek disait que quand tu pisses à Ostende, tu arroses Liège ;-)
Des boîtes à ozone croisent de vieilles vapeur sous la ficelle du Midi dans les années 50.